Aménagement et Protection de l'Environnement

    Objectifs de la formation 

        Objectif général

L’objectif de la formation est d’apporter aux apprenants les outils nécessaires pour l’apprentissage d’une gestion efficace et efficiente des ressources naturelles tout en contribuant à la sauvegarde de l’environnement.

         Objectifs spécifiques

A la fin de la formation, les apprenants seront capables de :

    - décrire les systèmes écologiques relevant des écosystèmes naturels ;

    - élaborer des stratégies d’aménagement des espaces et ressources naturels ;

    - mettre en œuvre des stratégies d’aménagement et de gestion de l’environnement ;

    - gérer les ressources naturelles et les aires protégées ;

    - appliquer les normes, les réglementations, la législation  et les Conventions (sous-régionales et internationales) en gestion de l’environnement et de la biodiversité ;

    - conduire des études d’impact environnemental ;

    - réaliser des audits en gestion et aménagement des ressources naturelles ;

    - conseiller les professionnels en gestion des ressources naturelles ;

    - rédiger des rapports d’analyse et d’audit ; 

    - rédiger un projet de recherche et un article scientifique.


     Profils d’entrée

Le niveau de recrutement est lié à la Licence requise ou tout diplôme jugé équivalent à l’entrée. Il est possible aux postulants de rejoindre les semestres de formation du Master. Pour ce faire, l’admission est prononcée suite à une étude particulière de dossier du Conseil Pédagogique des Enseignants. 

Sont admis à s’inscrire au grade de Master en Aménagement et Protection de l’Environnement, les postulants titulaires des diplômes suivants : 

    - Diplôme d’Ingénieur des Travaux en Aménagement et Protection de l’Environnement ;

    - Licence en Aménagement et Protection de l’Environnement ; 

    - Licence en Gestion de l’Environnement

    - Licence ou Maîtrise en Sciences de la Vie et de la Terre ;

    - Licence ou Maîtrise en Biologie animale ;

    - Licence en Biologie végétale ;

    - Licence ou Maîtrise en Sciences naturelles ;

    - Licence en Science et Techniques de Production végétale ;

    - Tout autre diplôme reconnu équivalent.


    Profils de sortie

Le titulaire de ce Master en Gestion de l’Environnement peut exercer des responsabilités dans les domaines diversifiés suivants :

    - contrôle en gestion de l’environnement et des ressources naturelles ;

    - gestion de l’environnement et des ressources naturelles ;

    - audit et conseil en gestion de l’environnement et des ressources naturelles ; 

    - conduite d’études d’impacts environnementaux ;

    - conception de stratégies d’aménagement des espaces et des ressources naturelles ;

    - gestion de laboratoires de recherche en environnement et biodiversité ;

    - transmission du savoir et diffusion des connaissances scientifiques ;

    - conception et animation d’interventions dans le cadre de la vulgarisation scientifique ;

    - recherche.

Les apprenants à la fin de la formation peuvent être spécialistes en :

    - inventaires forestiers et fauniques ;

    - conception et réalisation des plans d’aménagement des forêts naturelles ; 

    - experts en Etudes d’impact environnemental ; 

    - auditeurs de gestion et aménagement des ressources naturelles ; 

    - aménagement des écosystèmes forestiers et urbains ; 

    - gestion des pesticides.

  • Niveau d'étude: Master
  • Durée de la formation: 2ans
  • Département: Génie de l'Environnement
  • Formation à distance: disponible

Débouchés

Le diplômé peut servir dans les secteurs d’activités suivants :
    - Gestion en Administration forestière (DGEFC, CENAGREF, ONAB…) ;
    - Gestion en Environnement (DGE, ABE…) ;
    - Enseignement et recherche (enseignement, formation, recherche ) ;
    - Experts dans les Bureaux d’études et autres institutions ;
    - Chargé de communication : communication scientifique et animateur scientifique ;
    - Services de l’environnement des collectivités territoriales ;
    - Gestion des domaines de l’état (parcs, jardins, alignements bords de routes/canaux, etc.) ;
    - Bureaux d’étude et cabinets d’expertises ; 
    - Entreprises d’espaces verts et du paysage ; 
    - Etablissements de formation agricole ;
    - inventaires forestiers et fauniques ;
    - conception et réalisation des plans d’aménagement des forêts naturelles ;
    - auditeurs de gestion et aménagement des ressources naturelles ;
    - aménagement des écosystèmes forestiers et urbains.